Découvrir la presqu’île de Pleubian dans le département des Côtes-d’Armor (22) en Bretagne

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Sillon de Talbert

Pleubian est une commune française située dans le département des Côtes-d’Armor (22) en Bretagne.

Le code postal de Pleubian est : 22610 Pleubian.

L’origine du nom vient de l’ancien breton « Ploe », paroisse, et « Bian » signifiant petit. En breton moderne : « Pleuvihan ».

Le village de Pleubian est situé à proximité de l’île de Bréhat.

Pleubian

Lieux et monuments à Pleubian :

Le Sillon de Talbert est un cordon de galets et de sable large de 35 mètres induit par l’équilibre des courants entre le Trieux et le Jaudy. Il avance en forme de chaussée dans la mer jusqu’à une distance de 3 kilomètres.

Le phare des Héaux (XVIIe siècle) d’une hauteur de 47 mètres, il est édifié sur un banc de rochers.

La Chaire calvaire (XVe siècle) en granite d’une hauteur de 2,20 mètres, serait le prototype des calvaires historiés, retraçant la passion du Christ.

L’église Saint-Georges (XIXe siècle), en granite et en schiste, possède un clocher-mur dont la conception fut élaborée dès le XVIe siècle par Philippe Beaumanoir.

L’église Notre-Dame de l’Armor est une construction de 1932 qui mêle les styles classique et moderne, roman et celtique (Architecte Seiz Breur : James Bouillé).

Les ruines du sémaphore de Creac’h Maoût culminant à 41 mètres d’altitude, cet ancien sémaphore offre une vue panoramique imprenable sur l’estuaire du Jaudy, le sillon de Talbert, le Phare des Héaux, la pointe de l’Arcouest et l’île de Bréhat.

À visiter :

Le Centre d’étude et de valorisation des algues (CEVA) qui regroupe l’ensemble des connaissances scientifiques, techniques et industrielles dans le domaine de l’algue, unique en Europe.

Le Musée de la presqu’île (musée-brocante)

À faire :

Le marché du samedi matin anime la place centrale du bourg. Très coloré, il accueille souvent des groupes de musique.

La pêche à pied peut être pratiquée sur tout le littoral Pleubiannnais (23 kilomètres).

La randonnée : Le « sentier des douaniers », sentier littoral (GR 34) de toute beauté et plusieurs circuits empruntant à la fois le bord côtier et l’intérieur de la commune à la découverte de son patrimoine historique, architectural et naturel.

Un guide de randonnée est en vente à 3 € à l’Office de tourisme de la Presqu’île de Lézardrieux, proposant cinq boucles sur la commune (Circuit de Port La Chaine, circuit des phares, circuit de Brestan, circuit de Port Béni, circuit de Laneros).

Personnalités liées à la commune de Pleubian :

Yves Berthou, poète de langue bretonne, en 1861.

Michel Nicolas, enseignant en sciences politiques à l’Université de Haute-Bretagne.

Yann Gouriou, Chef de Projet dans le domaine du Référencement et de la Publicité sur Internet.

La carte de Pleubian

Les sites à visiter et classés par catégories thématiques :

Achats en ligne - Actualité - Animaux - Annonces - Annuaire - Argent en Surfant - Art

Association - Beauté - Cadeau - Célébrités - Cinéma - Création de site - Culture

Développement - Divers - Divertissement - Droit - E-business - Emploi - Enseignement

Entreprise - Esotérisme - Famille - Féminin - Finance - Gastronomie - Géographie

Gratuit - Immobilier - Informatique - Internet - Jeux - Littérature - Location - Mariage

Meilleurs Prix - Multimédia - Musique - Nature et plante - Page perso - Pays - Peinture

Politique - Portail - Recherche - Rencontre - Santé - Sécurité - Services - Société - Sport

Téléphone portable - Télévision - Tourisme - Voyage - Webmaster Visiter d’autres sites ici

Une histoire vraie et triste s’est passée dans cette commune de Pleubian aux charmes atypiques.

Yvette Quéré, mariée à Joseph Gouriou eurent un fils en 1978.

Cet enfant a été victime durant 12 ans, de maltraitance, de torture, de coups et blessures atroces, d’humiliations sexuelles… Le tout orchestré par la mère, Yvette Quéré, soutenu par le père, Joseph Gouriou.

L’enfant fut confié à la DASS.

Ce qui est le plus choquant dans cette histoire, c’est que tous les habitants de Pleubian étaient au courant de cette maltraitance sur cet enfant, certains voisins, vivaient paisiblement sous les cries terrifiants de l’enfant battu atrocement par sa mère Yvette Quéré et par son père Joseph Gouriou.

Les professeurs d’école ne disaient rien et contemplaient les traces et les blessures faites sur l’enfant malheureux du village de Pleubian…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »